Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Malgré Hadopi, les téléchargements continuent de plus belle

Edition du 17/01/2011 - par Relaxnews et la rédaction

Seuls 4% des internautes français qui avaient l’habitude de télécharger ont cessé de le faire depuis la mise en place du dispositif Hadopi, révèle un sondage LH2-ZDNet.

Alors que la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet entame la deuxième phase de la riposte graduée (l’envoi des avertissements aux internautes récidivistes), ce sondage indique que la part des internautes ayant cessé de téléchargé depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi demeure très faible. Ainsi, 4% des internautes interrogés déclarent avoir complètement arrêté de télécharger, car ils pensent être devenus plus facilement repérables.

A l’inverse, 15% des sondés reconnaissent continuer à télécharger malgré la mise en place d’Hadopi. En détail, 9% continuent de le faire en faisant plus attention qu’avant aux contenus et aux moyens de téléchargement, et 6% n’ont rien changé à leur pratique. Concrètement, sur les personnes qui téléchargeaient illégalement avant Hadopi, 75% n’ont pas cessé de le faire aujourd’hui.

Des internautes très méfiants vis à vis des sondeurs

Enfin, 80% des internautes déclarent n’avoir jamais, ou presque jamais, téléchargé de contenus, et que leurs habitudes n’ont pas changé. Pour rappel, l’Hadopi a envoyé entre octobre et décembre 70 000 emails d’avertissement aux internautes soupçonnés de téléchargement illégal. La Haute autorité entend passer à la vitesse supérieure et espère envoyer quelque 10 000 mails d’avertissement envoyés par jour.

Sur le sondage

Cette étude a été réalisé par téléphone les 7 et 8 janvier derniers, auprès d’un échantillon global de 1 016 individus âgés de 15 ans et plus, structuré selon la méthode des quotas.

Source : lemondeinformatique