Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

La page Facebook de Sarkozy à nouveau piratée

par La rédaction, ZDNet France. Publié le 25 janvier 2011

Sécurité - Bis repetita. Un peu avant 8 heures le 25 janvier, la page Facebook de Nicolas Sarkozy a été piratée et un message annonçant qu’il ne serait pas candidat en 2012 publié. Le précédent piratage remonte seulement au 23 janvier. Première sécurité requise : un mot de passe fort.

Jamais deux sans trois ? Pour l’instant, le page officielle du président de la République totalise deux piratages en l’espace de seulement quelques jours.

Le premier détournement du compte de Nicolas Sarkozy remonte à dimanche 23 janvier. Celui-ci fut bref. Il avait permis à un tiers de poster un message sur la page Facebook laissant entendre que le patron de l’UMP n’entendait pas se représenter en 2012.

Un mot de passe trop faible en cause ?

La présidence française n’a manifestement pas pris avec suffisamment de sérieux ce piratage, par exemple en sécurisant mieux l’accès au compte. LCI rapporte en effet, capture d’écran à l’appui, que le compte de Nicolas Sarkozy a de nouveau été détourné le 25 janvier, peu avant 8 heures.

Le scénario est identique puisque l’auteur a publié un message annonçant que l’actuel président ne serait pas candidat à sa propre succession et renvoyant les internautes vers une autre page Facebook intitulée "pot de départ de Nicolas Sarkozy".

Le message indésirable, pour l’Elysée, a été supprimé environ une heure après avoir été mis en ligne, vers 9 heures témoigne la chaîne d’information LCI.

Mot de passe fort : 10 caractères d’au moins trois catégories différentes

Dans un communiqué, Symantec rappelle que Nicolas Sarkozy n’est pas le premier à faire l’objet d’une telle mésaventure, son homologue américain Obama, notamment, l’ayant précédé en 2010, maissur Twitter (comme d’autres personnalités).

L’éditeur de produits de sécurité précise (ironiquement ?) qu’il est indispensable d’employer des mots de passe sûrs. « Le nom de votre femme est facile à craquer pour les cybercriminels ! Optez pour des titres de films par exemple ou des phrases qui vous sont familières. » Internet civilisé, par exemple ?

Sur son site Internet, l’agence française de sécurité (voulue d’ailleurs par Nicolas Sarkozy) précise qu’un mot de passe doit donc comporter au moins 10 caractères, et être constitué de minuscules, de majuscules, de caractères spéciaux et de chiffres (au moins trois de ces quatre catégories). Il est donc largement préférable d’utiliser p@$$w0rd plutôt que password...

Source : zdnet.fr