Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Alertes Sécurité »

McAfee : le spam en recul, les attaques de périphériques mobiles en hausse

Publiée par Audrey Oeillet le Mercredi 9 Fevrier 2011

Dans son dernier rapport trimestriel concernant les cyber-menaces, l’éditeur McAfee souligne la diminution du volume de spam, à son plus bas niveau depuis 2007. Une baisse compensée par l’augmentation des attaques ciblant les nouveaux périphériques mobiles.

Qui dit hausse des ventes de smartphones semble vouloir fatalement dire hausse des menaces sur ce type d’appareil : dans son rapport dédié au dernier trimestre 2010, McAfee met le doigt sur la hausse conséquente des logiciels malveillants ciblant les terminaux mobiles. L’éditeur a ainsi enregistré une hausse de 46% de ce type de menace entre 2009 et 2010, citant Symbian comme étant une cible de choix.

Mais les terminaux mobiles ne sont pas les seuls à connaître une hausse de menace. « Fin 2010, les logiciels malveillants ont atteint le taux de croissance global le plus élevé jamais enregistré tout en continuant d’afficher une grande diversité dans les catégories prédominantes de trimestre en trimestre » commente McAfee. L’éditeur cite les tristement célèbres Conficker, Koobface et Zeus qui, bien que mondialement connus, continuent de sévir sur le réseau mondial. Les nombreuses failles qu’on connu les logiciels d’Adobe Acrobat et Reader ont également permis la propagation de nombreux malwares, très loin devant les logiciels de Microsoft. Les attaques SQL ont quant à elle toujours le vent en poupe, et même si ces dernières viennent toujours majoritairement de Chine et des USA, elles trouvent désormais également leur origine en Iran.

Spam en recul

Face à la recrudescence des attaques et logiciels malveillants, l’éditeur souligne le net recul du spam, qui a représenté le trimestre dernier « seulement » 80% du trafic d’email – contre 97% en avril 2010 selon Sophos. McAfee explique cette baisse par la fermeture de « plusieurs grands spammeurs » l’année dernière, dont Spamit. L’éditeur reste néanmoins sceptique quant à la pérennisation de cette tendance : « En règle générale, les volumes de spam chutent pendant le premier trimestre. Mais au vu de leur niveau relativement bas à l’heure actuelle, il est difficile de croire qu’ils puissent encore diminuer beaucoup ». Le spam pourrait donc revenir de plus belle dans les prochains mois.

Source : clubic.com

Autre Source : zdnet.fr