Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Avec McAfee, Intel veut sécuriser les terminaux mobiles en mode cloud

Edition du 16/03/2011 - par Jacques Cheminat avec IDG News Service

Intel a indiqué qu’il va utiliser les solutions de McAfee pour fournir des services de sécurité en mode cloud. L’objectif est de protéger le nombre croissant d’appareils mobiles qui font face à des menaces de logiciels malveillants et des attaques informatiques.

Intel va dans un premier temps offrir des produits de sécurité reposant sur des logiciels et des services. Dans un second temps, des fonctionnalités de sécurité seront directement intégré aux PC et terminaux mobiles, avec un effort particulier autour du cloud, a expliqué Renée James, vice-président senior et directeur général de l’activité Software et Services, lors d’une téléconférence avec les analystes financiers. Les récents équipements mobiles comme les tablettes et les smartphones sont de plus en plus vulnérables aux malwares et autres attaques informatiques, constate Renée James. Intel veut concevoir des moyens de gérer la sécurité directement dans le hardware, capables de communiquer en temps réel avec des plateformes basées sur le cloud. Ces dernières pourront ainsi fournir des outils de sécurité comme des anti-malwares, l’authentification des utilisateurs et la vérification des adresses IP ou des sites web, ajoute le dirigeant. « Sur le long terme, la sécurité dans les appareils mobiles sera un facteur de différenciation » a déclaré Renée James et d’ajouter « l’intégration de cette problématique dans le cloud est complexe. Vous ne pouvez pas vous réveiller un matin et décidé de le construire immédiatement ».

Intel a annoncé en août 2009 qu’elle ferait l’acquisition de McAfee pour un montant de 7,68 milliards de dollars, un geste qui a surpris de nombreux analystes en raison de l’absence apparente de synergie. Mais le fondeur a déclaré qu’il voulait apporter des capacités de sécurité pour un certain nombre de ses produits, y compris les puces Atom de faible puissance, qui sont utilisés dans les ordinateurs portables et bientôt déclinées sur les smartphones et les tablettes. L’acquisition de McAfee a été finalisée il y a deux semaines. Intel a défini la sécurité comme le troisième pilier de son offre, en plus de la puissance et de la connectivité. La société a déjà intégré quelques fonctionnalités dans ses puces pour renforcer la sécurité des PC, comme VT qui est une technologie basée sur le matériel pour sécuriser et gérer les environnements virtualisés. Le fondeur de Santa Clara va progressivement faire « évoluer » les capacités du silicium pour que des logiciels et des services spécialisés apportent plus de protection à une large variété d’appareils, a annoncé Renée James.

Un modèle d’abonnement cloud

Intel pourrait utiliser un modèle d’abonnement cloud pour générer des revenus autour de la sécurité, a déclaré Dave DeWalt, président de McAfee, qui fait maintenant partie du fondeur. Une gestion à distance de la plateforme pourrait devenir un point de référence sur la sécurité non seulement pour les terminaux mobiles, mais aussi les imprimantes, les distributeurs automatiques de billets, les points de vente ou tous périphériques connectés au sein d’un réseau « intelligent », affirme le responsable. Il ajoute que les malwares sont généralement stockés dans le logiciel ; car il est difficile pour les pirates informatiques d’aller sous le niveau de l’OS, l’aspect sécurité doit donc être intégrée à l’intérieur du matériel. Il existe aujourd’hui 48 millions types de logiciels malveillants dans la nature. Renée James s’interroge lui pour savoir « si les gens paieraient pour un tel matériel » et de se rassurer « nous l’espérons ».

La plupart des smartphones et des tablettes utilisent des processeurs ARM et plusieurs OS comme Android ou iOS. Intel continue à balbutier sur ce marché et la domination d’ARM pourrait être un obstacle. Renée James a déclaré que, d’un point de vue logiciel Intel restera une société multi-plateforme. La fragmentation OS n’est pas un problème pour l’entreprise car les puces x86 peuvent exécuter la plupart des systèmes d’exploitation mobiles [NDLR Windows et Linux seulement pour l’instant].

Intel plus tôt cette année a fait l’acquisition de Nordic Edge, une entreprise de sécurité suédoise connue pour ses produits de gestion de sécurité et de renseignement sur les menaces.

Illustration : Renee James lors de l’IDF 2010

Crédit Photo : Intel

Source : lemondeinformatique