Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

iPhone et smartphone Android : téléphonez, surfez, vous êtes pistés

Edition du 22/04/2011 - par Jacques Cheminat

En dehors des excellents résultats d’Apple et de la part de marché d’Android pour Google, plusieurs spécialistes s’inquiètent de la capacité des smartphones des deux sociétés à être de vrais mouchards sans que possibilité de contrôle.

On savait les applications mobiles peu discrètes sur la vie privée des consommateurs, il en est finalement de même pour les smartphones. En effet, deux articles dans des journaux anglo-saxons citant des chercheurs montrent que l’iPhone et les terminaux fonctionnant sous Android sont de vrais mouchards. Ces mobiles sont en effet capables de conserver une trace des déplacements des utilisateurs. Pour le terminal d’Apple et plus exactement l’iPhone 4 et l’iPad sous iOS 4, selon le Guardian, Alasdair Allan et Peter Warden, deux chercheurs ont montré qu’il était relativement facile de trouver ces données dans un fichier système de l’iPhone, appelé consolidated.db. Cette base de données recense la position géographique de l’utilisateur et l’horodatage des informations. Les chercheurs constatent aussi que la durée de conservation des données court sur un an. Les analystes ne pensent pas que le groupe de Cupertino utilise ses données. En revanche, ils critiquent le fait que ce fichier ne soit pas crypté et pourrait être potentiellement accessible à des personnes malveillantes.

Android pas plus discret, mais moins intrusif

Pour respecter le parallélisme des forces, des spécialistes en sécurité ont cherché si les smartphones et les tablettes sous Android étaient plus discrets. Il n’en n’est rien, le Wall Street Journal a indiqué que ces terminaux enregistraient eux aussi les déplacements des utilisateurs. Cependant, par rapport à Apple, les mobiles et ardoises numériques sous Android conservent les cinquante dernières antennes de téléphonie mobile et les 200 derniers points d’accès WiFi détectés. De plus, la durée de stockage est de 50 jours.

Source : lemondeinformatique