Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Piraté, le compte Twitter de Fox News annonce la mort du président Obama

Edition du 05/07/2011 - par Jean Elyan avec IDG NS

Drôle de 4 juillet pour les américains avec l’annonce de l’assassinat du président Obama sur le compte Twitter de la chaine néoconservatrice Foxnews.

Tôt lundi matin, le 4 juillet un jour férié aux Etats-Unis, six tweets du compte Twitter de Fox News ont relayé de fausses informations, annonçant que le président américain Barack Obama avait été abattu de deux balles dans un restaurant de l’Iowa où il était en visite pour sa campagne électorale. Les tweets ont été postés à 2 heures et 3 heures du matin (fuseau horaire de la côte est) par le compte « foxnewspolitics ». Ce dernier comporte un badge avec une coche, marque indiquant que son authenticité a été vérifiée par Twitter. Au même moment, aucun des médias nationaux américains, Fox News compris, ne donnaient de telles informations. Sur son site Internet, Fox News a reconnu le piratage, et s’est excusée « pour la peine que ces faux tweets - envoyés de surcroit le jour de l’Independance Day - auraient pu engendrer. »

La sécurité de Twitter une nouvelle fois mise en cause

Le premier tweet relatant l’assassinat - adressé directement sur le compte réel du Président Obama - déclare que « @BarackObama est décédé. Le Président est mort. C’est un 4 juillet triste. Le Président Barack Obama est mort... » Les tweets suivants racontent que Barack Obama a été abattu de deux balles, l’une dans la zone pelvienne et l’autre au cou. Puis, « le Président est décédé un peu plus tard de ses blessures. On ne sait pas qui est l’assassin. » Plus tôt lundi matin, le Huffington Post avait rapporté que le flux de nouvelles Fox News Politics sur Twitter avait été piraté. Une capture d’écran posté par le site d’information montrait dans le fil de nouvelles un sous-titre : « H4CK3D BY TH3 5CR1PT K1DD3S ».

Le logo de la chaîne avait été remplacé par des lettres majuscules SK, probablement une référence à Script Kiddies, un terme utilisé par des jeunes qui piratent les ordinateurs en utilisant des outils simples et automatisés ou des scripts développés par d’autres. La capture d’écran montre également deux messages, supprimés par la suite, sur le fil de Fox News Politics, l’un revendiquant le piratage et l’autre critiquant Anonymous, le collectif de pirates qui a mené une campagne de hacking très réussie. Ce dernier tweet fait aussi référence à l’ « AntiSec », abréviation de « AntiSecurity », l’opération de piratage menée actuellement par Anonymous, qui défigure les sites internet de certaines entreprises et institutions gouvernementales et au cours de laquelle sont parfois subtilisées des données sensibles.

Twitter refuse de commenter les hackings

Un premier tweet encore visible d’une série un peu étrange indique que « les propriétaires des comptes ont retrouvé le plein accès à leur messagerie électronique et au flux Twitter, » une manière de détourner l’attention des précédents messages, désormais supprimés. En général, Twitter réagit rapidement pour supprimer les tweets provenant de comptes piratés et le réseau a renforcé sa procédure globale de sécurité. Mais, comme beaucoup de services web, Twitter utilise des logins et des mots de passe pour accéder aux comptes, des informations que les pirates ont sans doute réussi à voler grâce à des techniques d’ingénierie sociale et à d’autres programmes malveillants, comme des enregistreurs de frappe, introduits sur certaines machines. Les responsables de Twitter, dont le siège est basé à San Francisco, Californie, ont déclaré que, pour des raisons de confidentialité, ils ne donneraient aucune information sur les comptes piratés. Ils ont cependant recommandé aux utilisateurs de suivre les conseils du réseau en matière de mots de passe : choisir des séquences fortes.

Source : lemondeinformatique