Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Alertes Sécurité »

Bonne nouvelle, le spam est en crise !

Par Marion Lecomte le 06/07/2011 - indexel.net

Le nombre de spams diminue au point d’atteindre son niveau de 2008. Une tendance encourageante, même si les cybercriminels trouvent toujours de nouvelles idées pour s’attaquer aux particuliers comme aux entreprises.

Dans son dernier rapport*, l’éditeur de logiciels de sécurité Symantec révèle une diminution significative du nombre de spams. Même si la tendance n’est pas nouvelle (notre article : Les spammeurs innovent avec le raccourcissement d’URL), elle est actuellement à son niveau le plus bas depuis la fermeture en novembre 2008 de McColo, fournisseur de services internet basé en Californie qui hébergeait des serveurs de commande et de contrôle utilisés pour un certain nombre de botnets importants.

Mais Symantec maintient l’alerte. "Malgré la diminution du nombre de spams envoyés par des botnets ce mois-ci, ces derniers constituent encore une force dangereuse sur internet", explique Paul Wood, analyste senior, Symantec.cloud. Les cybercriminels continuent d’utiliser les botnets pour mener des attaques par déni de service distribué (DDoS), diriger les utilisateurs à leur insu vers des sites web malveillants, héberger du contenu de sites web illicite, etc."

Le spam constitue toujours un véritable problème. S’ils n’ont représenté "que" 74,5 % des e-mails en juin, contre 77 % en mai dernier, le genre se renouvelle sans cesse. Les spams de promotion des produits pharmaceutiques – attaques les plus fréquemment observées en juin – s’offrent ainsi de nouvelles parades : ils introduisent le préfixe "Wiki" pour la promotion de faux produits pharmaceutiques d’une nouvelle marque, WikiPharmacy. L’objet du message reste très aléatoire et l’expéditeur est soit faux, soit il s’agit du compte piraté d’un fournisseur d’accès internet (FAI) qui donne l’impression d’un e-mail personnalisé. Selon le rapport de Symantec, les spams liés aux produits pharmaceutiques ont représenté 40 % de tous les spams diffusés en juin 2011.

* Symantec Intelligence de juin 2011. Le compte-rendu complet est disponible à l’adresse suivante :
http://www.symanteccloud.com/globalthreats/overview/r_mli_reports

Source : Indexel