Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

46%, c’est le pourcentage de salariés français qui sont informés des menaces potentielles liées à la sécurité de l’information

Published on novembre 30, 2011

Les salariés ignoreraient tout de la sécurité informatique. Cette affirmation hâtive est pourtant démentie par une récente enquête de Kaspersky Lab auprès de professionnels de l’informatique.

Ces derniers estiment au contraire que, globalement, 44% environ des salariés sont conscients des menaces pesant sur la sécurité informatique de leur entreprise. Les Italiens sont les mieux informés en la matière (54%), tandis que les Allemands et les Français arrivent à peu près à égalité derrière eux (respectivement 47% et 46%). Dans certains pays, toutefois, cette estimation se révèle moins optimiste, par exemple en Espagne (29%) et au Royaume-Uni (31%), où moins d’un salarié sur trois a conscience des risques pour la sécurité.

Les professionnels jugent également relativement élevé le sens de la responsabilité chez les salariés, parmi lesquels 43% au total se préoccupent des problèmes de sécurité informatique. En France, le
chiffre se situe au-dessus de cette moyenne (50%) mais il est en dessous en Allemagne (34%) et en Espagne (32%), par exemple.

Outre tous les aspects techniques de la sécurité informatique, il est donc extrêmement important pour les entreprises de s’assurer de la collaboration de leurs salariés. Les responsables informatiques doivent,
en premier lieu, mettre en place des règles claires d’utilisation des équipements. Ensuite, ils doivent régulièrement informer le personnel des nouvelles menaces informatiques. Enfin, ils doivent organiser
périodiquement des ateliers de formation pour apprendre à de petits groupes de salariés comment utiliser l’informatique en toute sécurité.

Etude commanditée par Kaspersky et réalisée par B2B International pendant l’été 2011 auprès de 1300 professionnels de l’Informatique, présents dans des entreprises de 10 à plus de 1000 personnes, à travers 11 pays : Allemagne, Royaume Uni, France, Espagne, Italy, Etats-Unis, Japon, Brésil, Chine, Inde et Russie.

Source : datasecuritybreach.fr