Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Réseaux sociaux : une vraie dépendance pour certains

Les gros consommateurs de réseaux sociaux ont peur de rater quelque chose selon un sondage réalisé auprès de 2 000 utilisateurs américains.

Un sondage montre que certains Américains stressent à l’idée d’être coupés des réseaux sociaux et de rater un événement. Cette étude sponsorisée par MyLife, qui propose un interface permettant de gérer plusieurs réseaux sociaux et boîtes mails en même temps, montre que plus de la moitié des utilisateurs de réseaux sociaux interrogés (62%) restaient connectés par peur de manquer une information ou une mise à jour de statut.

Ce sondage mené auprès de 2 000 Américains montre que les internautes entre 18 et 34 ans se connectent aux réseaux sociaux au saut du lit, pour voir ce qu’ils ont manqué pendant la nuit.

Une vraie dépendance pour certains

Près de 40% des sondés (54% des 18-34 ans) reconnaissent préférer se passer d’air conditionné ou même d’être coincé pendant quatre heures dans un bouchon plutôt que de sacrifier leur compte Twitter. Voici un échantillon d’autre sacrifices consentis par les internautes plutôt que de devoir abandonner les réseaux sociaux :

- Remplir son avis d’imposition
- Dormir une heure de moins par nuit pendant un an
- Courir un marathon
- Passer une nuit en prison
- Ne plus avoir de chauffage

"Les consommateurs sont bombardés d’un si grand nombre d’information en ligne, allant de mises à jour de statuts, de photos, de tweets et de check-ins, que notre peur de rater quelque chose a changé notre vie sur internet", a expliqué Jeff Tinsley, PDG de MyLife. "Le fait que de nombreuses personnes préfèreraient courir un marathon ou passer une nuit en prison plutôt que d’abandonner leur compte Facebook ou Twitter en est la preuve".

Source : www.lemondeinformatique.fr