Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Adoption du trafic Sniffing

Le bras armé des télécommunications de l’ONU a approuvé la normalisation des technologies de cyber surveillance. L’UIT, l’Union Internationale des Télécommunications est dans toutes les maisons, bureaux, ... Chaque fois que quelqu’un décroche un téléphone et compose un numéro, répond à un appel sur un téléphone portable, envoie une télécopie ou reçoit un message électronique, prend le bateau ou l’avion, écoute la radio ou regarde son programme de télévision préféré, il bénéficie des cadres universels mis en place dans le domaine des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication (TIC) par l’Union internationale des télécommunications (UIT). Créée en France, en 1865, l’UIT est passé sous légide des Nations Unies après la Seconde Guerre Mondiale, en 1947.
Le bras armée des télécommunications de l’ONU a approuvé tranquillement la normalisation des technologies qui pourraient donner aux gouvernements et aux entreprises la possibilité de passer au crible l’ensemble du trafic de l’internaute - y compris ses courriels, ses transactions bancaires, et ses appels vocaux - sans la moindre garantie de confidentialité adéquates.
Au cœur de cette "évolution", l’adoption d’un projet de norme internationale qui définit les exigences pour une technologie appelée "Deep Packet Inspection" (DPI). Selon la façon dont il est utilisé, le DPI a un potentiel extrêmement envahissant, comme permettre et faciliter les écoutes téléphoniques. Bref, l’adoption de cette norme, officiellement connu sous le nom "Requirements for Deep Packet Inspection in Next Generation Networks", ou plus simplement "Y.2770".
Y machin chose est apparu la semaine dernière lors de l’Assemblée mondiale de normalisation des télécommunications (AMNT), une réunion internationale qui se déroule tous les quatre ans connue sous le nom de l’UIT-T. Comme d’habitude, les projets de norme ne sont accessibles au public. Il manquerait plus que nous puissions donner notre avis. Bref, l’UIT-T, au contraire d’autres organismes de normalisation, reste toujours aussi nubuleuse. Le Center for Democracy and Technology parle même d’un manque de transparence qui ne laisse presager de bon.

Source : zataz.com