Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Oracle va livrer 86 correctifs de sécurité dont 18 pour MySQL

Une étude montre que les développeurs économisent du temps en créant des applications dans le cloud. Cependant, ils restent inquiets sur la sécurité et la disponibilité des services.

L’enquête semestrielle Data Cloud Development du cabinet Evans, conduite en décembre dernier, a constaté que les plateformes clouds réduisaient le temps de développement de 11,6% en moyenne. Utiliser ces technologies simplifient le processus de développement, améliorent le catalogue d’outils et favorisent la collaboration avec les programmeurs mêmes extérieurs. L’étude a porté sur 400 développeurs. Ben Hanley, analyste principal chez Evans, précise que « ces données semblent indiquer que le gain de temps en terme d’efficacité est l’un des principaux facteurs de motivation pour que les développeurs adoptent le cloud ».

Dans cette étude, environ 10% des sondés estiment ne pas avoir gagné de temps avec des environnements clouds. La même proportion quantifie la rapidité de développement à plus de 30%. Environ 38% ont réalisé des économies comprises entre 11 et 20%.

Les développeurs ont cependant des inquiétudes notamment sur la sécurité de leur code source. « La sécurité est une préoccupation qui apparaît tout au long de l’enquête » constate Ben Hanley. Parmi les autres freins à l’adoption du cloud, on retrouve la peur d’être lié à un fournisseur, le manque de confiance dans les garanties de disponibilité et le manque d’outils de développement optimisés pour le cloud. Il existe pourtant plusieurs plateformes de développement dans le cloud, Heroku, Cloud Foundry, Azure, Engine Yard ou Google.

Source ici