Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Les entreprises se débattent avec le big data

Selon une étude mondiale réalisée par Cisco, les professionnels et les entreprises ont du mal à extraire de la valeur stratégique de leur big data. Seulement 28 % des personnes interrogées par Cisco se disent actuellement en mesure de tirer de la valeur de ces données.

Pour réaliser son enquête intitulée Cisco Connected World Technology Report (CCWTR), l’équipementier a interrogé 1 800 professionnels dans 18 pays afin de se faire une idée sur l’état de préparation du secteur de l’IT, ses défis, ses lacunes technologiques et sa capacité stratégique à mener des projets big data.

Alors que la plupart des entreprises collectent, stockent et analysent des données, le rapport de Cisco révèle que la majorité d’entre elles se débattent avec leur projet big data et ont du mal à relever les défis IT liés à l’utilisation de ce framework. Par exemple, si 60 % des personnes interrogées s’entendent pour dire que le big data permettra d’améliorer la prise de décision et aidera à accroître la compétitivité de leur entreprise, seuls 28 % d’entre elles ont déclaré être actuellement capables de tirer de la valeur stratégique de leurs données.

La sécurité des données reste un problème

Plus d’un tiers (38 %) a déclaré que, si elles disposaient bien d’une solution big data, elles n’avaient pas de stratégie pour exploiter ces données. Selon les professionnels IT, plusieurs obstacles s’opposent à l’adoption complète des solutions big data, en particulier des problèmes de sécurité, de budgets et de dotation en personnel. Plus d’un quart d’entre eux (27 % à l’échelle mondiale) ont déclaré que la sécurité des données et la gestion des risques étaient une préoccupation majeure. La sécurisation des données des projets big data représente pour ces professionnels un énorme défi, principalement à cause du volume de données à surveiller, du nombre de solutions pour accéder aux données, et également à cause du manque de moyen pour investir dans la sécurité. Près d’un quart des personnes interrogées ont déclaré qu’elles n’avaient pas suffisamment de personnel ayant les compétences requises pour gérer leurs projets big data.

Plus de la moitié des répondants pensent que, en 2013, les stratégies big data vont peser sur leurs budgets. La grande majorité (81 %) estime que la plupart ou l’ensemble des projets big data nécessitent des capacités en cloud computing, et près de la moitié (48 %) pense que la charge induite sur leur réseau doublera au cours des deux prochaines années.

Enfin, lorsqu’on a demandé à ces professionnels s’ils étaient personnellement prêts à tirer parti des opportunités offertes par le big data, 35 % ont déclaré qu’ils étaient « résolument prêts », 36 % ont dit qu’ils se sentaient « prêts, mais ils estiment que les technologies et les solutions sont insuffisantes », et un quart (24 %) a répondu qu’ils ne sentaient « pas prêts du tout ».

Source lemondeinformatique.fr