Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

la cybercriminalité est la plus grande menace selon le gouvernement britannique

Le gouvernement britannique a averti la communauté internationale sur les dangers de la cybercriminalité. Les conséquences de la cybercriminalité dépassent celles d’une guerre nucléaire.

Ce constat alarmant ou alarmiste, provient d’un rapport publié aujourd’hui par un comité de sélection des affaires intérieures (Select Committee) du Royaume-Uni qui affirme que le Royaume-Uni est en train de perdre le combat pour protéger les gens contre les cyber-criminels.

Keith Vaz, le président du comité a déclaré dans le rapport sur la cybercriminalité que "La menace d’une cyber-attaque au Royaume-Uni est si grave qu’elle est marquée comme une menace supérieure à une attaque nucléaire’’.

M. Vaz, a affirmé que le Royaume-Uni est le principal objectif des gangs de la cybercriminalité dans 25 pays et cela grâce aux informations stockées dans les différents serveurs comme les données financières. Selon le comité, le problème vient du manque d’implication de la police dans la lutte contre la cybercriminalité. Le comité a également ajouté que les banques versent des sommes colossales aux clients touchés par une cyberattaque ce qui n’est pas bénéfique pour l’économie.

En conséquence, le rapport a appelé à la création d’un centre d’espionnage . Selon les députés, ce centre contribuera à la lutte contre ce phénomène qui augmente d’année en année et qui cible le secteur industriel en Angleterre.

Le rapport de Home office a également appelé à revoir les peines infligées aux cybercriminels et demande qu’elles soient en conformité avec ce qui se passe dans le monde.

Plusieurs personnalités et experts en sécurité à l’instar de Carl Leonard trouvent que la question de la cyberdéfense devient la priorité du Royaume-Uni et ajoutent qu’il doit se préparer pour être en mesure de se protéger contre les attaques ciblées.

Ce n’est pas uniquement au Royaume-Uni que la cybercriminalité est considérée comme un danger à haut risque. En avril dernier, le FBI a déclaré que la cybercriminalité est en train de devenir aux Etats-Unis une menace réelle dépassant le terrorisme, en déclarant qu’il changera ses priorités pour se focaliser sur la « cyberdéfense ».

Surce ici