Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Indonésie-Bangladesh : la cyberguerre est déclenchée

Un cyber-Jihad est déclenché entre deux groupes de pirates islmiques rivaux au Bangladesh et en Indonésie. Résultat : des centaines de sites piratés.

Les pirates rivaux ont abandonné leur cyber-attaque contre les cibles israéliennes et se sont retournés entre eux. On ignore laquelle des équipes a commencé la cyber-guerre bien que le groupe d’hacktivistes bangladais ont commencé a accusé l’Indonésie de son soutien à Israël.
L’assaut contre les sites bangladais

Un groupe de pirates baptisé ’’Bangladesh Grey Hat Hackers’’ a affirmé avoir piraté environ 900 sites Web est a menacé d’étendre l’assaut pour inclure les sites du commerce en ligne et les portails web des institutions financières. La liste complète des sites hackés publiée par les pirates bangladais comprend des sites des ambassades étrangères, des sites du gouvernement et des sites qui proposent de la nourriture pour les animaux. Au moment de la rédaction de cet article, plusieurs sites affichaient l’erreur 404.

’’site : http://agrobuah.com/r00t.ht ’’

Sur une page Facebook du groupe, l’un des membres surnommé ’’Rotating Roto’’ a écrit une lettre ouverte à l’Indonésie où il a menacé le pays de représailles et une campagne de cyber-attaque sans merci si ses demandes ne sont pas satisfaites.

Dans le message adressé au peuple indonésien les pirates regrettaient ces attaques en déclarant ’’Nous recevons des milliers de demandes d’un grand nombre d’indonésiens pour arrêter ces attaques. Nous avons cessé les intrusions mais les pirates indos défigurent à nouveau nos sites, alors nous avons décidé de continuer la cyberguerre’’.

Le pirate hausse le ton en ajoutant "En ce moment nous sommes en train de déformer les sites. Si vos pirates ne s’arrêtent pas, nous allons injecter des logiciels malveillants et des virus dans l’ensemble des sites e-commerce et nous allons détruire tout votre système financier’’.
Riposte des pirates indos

De son côté, le groupe de pirates indonésiens a également diffusé la liste des sites bangladais hackés. La liste comprend les sites religieux et ceux du gouvernement y compris la page du site présidentiel.

Murkho Manob, un hacker Bangladais est l’un de ces pirates qui vise les sites indonésiens et prétend soutenir Israël. Ce pirate est connu pour avoir mené auparavant des attaques contre des sites britanniques et israéliens.

Source ici