Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Après le blocage de Google, la Chine coupe l’accès à Dropbox

Après le blocage des services en ligne de Google, fin mai, la Chine coupe l’accès au service de stockage et d’échange de fichiers locaux en ligne.

Depuis mercredi, la Chine bloque le service de stockage en ligne Dropbox. Le groupe GreatFire.org, qui lutte contre la censure sur le Net, a signalé le blocage jeudi, en précisant qu’en Chine, il n’était plus possible d’accéder aussi bien au site Dropbox.com qu’aux applications du fournisseur. Dans son message, GreatFire.org rappelle que le pays avait déjà essayé de bloquer l’accès à Dropbox en 2010. Mais, début 2014, le fournisseur de service a mis à jour son application pour la rendre compatible avec le protocole de communication sécurisé HTTPS afin de contourner la censure. Dans un premier, la Chine a réduit l’accès à l’adresse HTTPS de Dropbox, et désormais, elle interdit totalement l’accès aux différents services de l’entreprise. Selon GreatFire.org, le gouvernement chinois a appliqué « la plus stricte méthode de blocage possible ».

Dropbox n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire. Le site Dropbox.com était inaccessible depuis Pékin, et les applications Dropbox ne parviennent plus à synchroniser les données entre périphériques. Ces derniers mois, la Chine a intensifié sa censure. Le 31 mai, le pays a bloqué l’accès à Google, perturbant la connexion à presque tous les services du géant de l’Internet. Le gouvernement n’a fourni aucune explication pour justifier ces blocages, mais ils ont eu lieu juste avant le 25e anniversaire des manifestations de la place Tiananmen : organisées entre le 15 avril et le 4 juin 1989, elles avaient été brutalement réprimées. Cet événement historique reste l’un des nombreux sujets qu’il est interdit d’aborder dans le pays. Avant le blocage de Google, le moteur de recherche pouvait livrer des résultats non filtrés sur l’évènement. Il y a aussi eu cette attaque terroriste dans le Xinjiang, à l’ouest de la Chine, où des dizaines de personnes sont mortes après un attentat à la bombe. Les médias progouvernementaux chinois ont rapporté par la suite que la police avait arrêté plusieurs groupes terroristes qui s’étaient servis d’applications de messagerie et de vidéos en ligne pour organiser leur action.

Dans le cas de Dropbox, le blocage du service va probablement affecter quelques utilisateurs. Mais certains géants de l’Internet chinois, dont Baidu, proposent des services de stockage dans le cloud équivalents et Dropbox n’a pas encore commencé à commercialiser activement ses services dans le pays. Ces dernières semaines, les internautes chinois se plaignaient du blocage de Google, et ont demandé au gouvernement de rétablir ses services. Selon GreatFire.org, les autorités de censure ont supprimé tous messages relatifs au sujet sur les réseaux sociaux. Mais le groupe d’activistes anti censure permet de voir les messages supprimés sur un de ses sites.