Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Une cyberattaque cloue au sol 1 400 passagers en Pologne

Une cyberattaque de grande ampleur a ciblé le système d’information de la compagnie aérienne polonaise LOT Polish Airlines. 10 vols ont dû être annulés et 1 400 passagers ont été cloués au sol dimanche pendant plus de 5 heures.

Après avoir subi une cyberattaque sur ses systèmes informatiques au sol, la compagnie aérienne LOT Polish Airlines a été contrainte d’annuler 10 vols prévus au départ de l’aéroport Chopin de Varsovie dimanche. L’attaque IT, qui n’a pas été détaillée, a empêché la compagnie de créer les plans de vols pour les avions en partance de l’aéroport, immobilisant au sol près de 1 400 passagers. La société a indiqué que les systèmes de vol des avions n’ont pas été touchés et que ceux déjà dans les airs ont été en mesure de poursuivre leur vol ou d’atterrir. Cet incident a « seulement » empêché les avions au départ de cet aéroport de décoller pendant plus de 5 heures. Avec 9 millions de passagers en transit chaque année, l’aéroport Chopin est le plus grand de toute la Pologne.

Les services de sécurité polonais dont l’Agence de sécurité intérieure ABW, ainsi que le Centre gouvernemental de sécurité, ont été mobilisés. Le type d’attaque tout comme les intentions des pirates ne sont cependant pour l’heure pas connues. De même, on ne sait pas si les systèmes informatiques au sol ont été mis hors ligne dans le cadre d’une procédure de sécurité. Dans un tweet, un porte-parole de la compagnie aérienne LOT Polish Airlines a indiqué que le système informatique était de nouveau opérationnel depuis hier et que les vols ont repris dans la foulée. Une information également relayée dans un communiqué officiel.

Une cyberattaque qui pourrait être en lien avec la campagne iranienne Operation Cleaver
Ce n’est pas la première fois que des hackers s’en prennent à des systèmes IT appartenant à des aéroports ou des compagnies aériennes, bien que cela soit l’un des rares cas où une telle attaque a un impact sur les plans de vols. En décembre, des chercheurs en sécurité de Cylance ont pointé du doigt l’existence d’une campagne de cyberespionnage, Operation Cleaver, qui pourrait avoir été soutenue par le gouvernement iranien. Cette dernière a permis de compromettre la sécurité de systèmes d’information de plus de 50 organisations dans 16 pays incluant des aéroports et des compagnies aériennes.

Article de Dominique Filippone avec IDG News Service