Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Alertes Sécurité »

Les utilisateurs de PC menacés par le ver Conficker

Conficker se généralise en Europe de l’Est. Une nouvelle menace baptisée FlyStudio se généralise en Chine. Partage croissant des menaces exploitant la fonction autorun.inf de Windows. En France, montée en puissance du vol des identités virtuelles de joueurs en ligne.

Au mois de Juillet, ThreatSense (ESET) a constaté que Win32/Conficker et ses variantes ont été la menace la plus répandue en termes de malware, avec une part globale de 10.67%. Les autres formes se répandent toujours à l’échelle de masse, incluant des types de menaces comme INF/Autorun, exploitant la fonction autorun.inf de Windows. Leur part de 8,39% les placent en seconde position sur la liste des menaces. A la troisième place (7,92%), on trouve la famille des Trojans Win32/PSW.OnLineGames et leurs variantes, qui ciblent essentiellement les joueurs en ligne.

Win32/Agent, conçu pour dérober des informations sur les PC, est placé en quatrième position, avec 2,59%. Le nouvel arrivant Win32/FlyStudio ferme la liste du top 5 avec une part de 2.38% des menaces détectées. Win32/FlyStudio a été conçu pour modifier les informations dans le navigateur Internet de ses victimes. Cette menace modifie les requêtes lors de recherches, avec l’intention de remettre des avertissements à l’utilisateur.

Win32/FlyStudio utilise un langage de script populaire chez les développeurs de malware, et se classe parmi les menaces les plus répandues en Chine. Les USA, le Mexique et l’Argentine font également partie des pays où l’on retrouve le plus d’occurrences de ce type de malware.

Conficker reste la menace dominante en Europe de l’Est et croît au Royaume Uni et en Italie
Au mois de Juillet, la Slovaquie et la République Tchèque restent parmi les exceptions où Win32/TrojanDownloader.Bredolab.AA est la menace la plus répandue, avec une part de 5.89% et 6.48%, respectivement. Ce type de malware a la capacité de se copier lui-même dans les fichiers système et de s’exécuter lui même à chaque démarrage. Dans le même temps, il établit une communication avec un serveur distant via le protocole HTTP. En d’autres termes, quand ce cheval de Troie est dans le système du PC, sa seule mission est de télécharger d’autres malware - plus spécifiquement des adware, spyware, ou d’autres menaces émanant de différents serveurs et endroits sur Internet. Affectant également d’autres pays d’Europe, Win32/TrojanDownloader.Bredolab.AA est classé aprèsWin32/Conficker, qui reste la menace principale en Ukraine (32.55%) ; Russie (23.02%) ; Bulgarie et Lituanie (15.43%) ; Roumanie (15.4%) ; Afrique du Sud (12.22%) ; Italie (10.4%) ; Grande Bretagne (7.97%) ; Autriche (5.31%), et Allemagne (4.46%).

Au mois de Juillet, la Pologne et la France ont été dominées par un mélange de Trojans de la famille de Win32/PSW.OnLineGames ciblant les identités virtuelles des joueurs en ligne. Le partage des infiltrations de ce type de menaces a atteint 14.12% en Pologne et 11.23% en France.

L’Europe du Nord, quant à elle est dominée par un déploiement de malware groupés sous la catégorie de WMA/TrojanDownloader.GetCodec. Le constat est le même pour les pays du Benelux. Ces Trojans son développés pour passer au travers de tous les fichiers de musique numériques, en modifiant leur format d’une telle manière que lors de l’exécution, un contenu malveillant est téléchargé à partir d’un site web prédéfini. Le partage des occurrences de cette forme de malware a atteint 4.01% en Suède, 12.66% en Norvège ; 12.46% en Estonie et 15.53% en Belgique.

INF/Autorun reste la menace principale aux Emirats Arabes (9.55%) et en Israël (4.64%).

Publié le 12-08-2009 dans le thème Virus - Antivirus

(Source : zataz.com)