Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

La police chinoise ferme un site d’entraînement pour pirates informatiques

Sécurité - Localisé dans le centre du pays, le "Black Hawk Safety Net" était un site d’entraînement pour les hackers qui revendait notamment des outils de piratage clés en main.

La presse chinoise a relayé l’annonce de la fermeture du « plus grand centre d’entraînement pour hackers » selon les termes repris par une dépêche AFP.

Trois responsables du "Black Hawk Safety Net" ont été interpelés par la police chinoise dans la province du Hubei, une somme de 250 000 dollars confisquée ainsi que neuf serveurs et cinq ordinateurs. Créé en 2005, ce centre d’entraînement travaillait au grand jour ; il donnait des cours en ligne et vendait des logiciels de piratage prêts à l’emploi. Il comptait 12 000 abonnés qui payaient une cotisation et 170 000 membres gratuits.

D’après les informations de Chinadaily.com qui a révélé l’affaire, plusieurs sites de ce genre ont été fermés en novembre dernier. Et l’on ne sait pas vraiment quand le Black Hawk Safety Net a été neutralisé. Il se pourrait que les autorités du pays aient choisi fort opportunément d’exploiter l’affaire afin de montrer qu’elle lutte contre le piratage. La Chine est depuis longtemps soupçonnée d’abriter une forte concentration de pirates informatiques, et l’affaire Google n’a fait que relancer la polémique. (Eureka Presse)

par la rédaction, ZDNet France. Publié le 9 février 2010

Source :zdnet