Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Alertes Sécurité »

Attaques contre Google : la source chinoise se confirme

Sécurité - Le New York Times révèle que deux écoles spécialisées dans l’informatique seraient à l’origine des attques subies par le géant de la recherche il y a quelques mois.

Du nouveau dans le dossier des attaques contre Google en décembre dernier. Rappelons que plus de 20 sociétés américaines ont été la cible d’une cyber-attaque massive. Selon iDefense, ces cyber-attaques avaient pour but de pénétrer dans des répertoires où est stocké le code source d’applications développées par les entreprises attaquées.

Après un début d’enquête, l’origine de l’attaque est attribuée à la Chine et l’affaire prend une tournure politique. « Nous allons entreprendre une démarche formelle sur cette affaire auprès du gouvernement chinois à Pékin dans les jours qui viennent », avait déclaré Philip Crowley, le porte-parole du département d’Etat.

Dès avril 2009 ?

Invoquant ces piratages ainsi que la défense des droits de l’homme, Google avait décidé de ne plus censurer les résultats de la version chinoise de son moteur de recherche et envisageait même de se retirer du pays.

Toute accusation relative à la « participation du gouvernement chinois à quelque cyber-attaque que ce soit est sans fondement et vise à dénigrer la Chine », a ensuite déclaré un représentant du ministère de l’industrie et de la communication dans les colonnes de l’agence de presse Xinhua.

Reste que selon le New York Times, qui cité des sources anonymes, la source de ces attaques serait bien chinoises. L’université Shanghai Jiaotong, et l’établissement d’enseignement professionnel Lanxiang, qui forment des informaticiens pour l’armée seraient épinglés dans l’enquête menée par les autorités américaines et notamment la NSA.

Selon le quotidien, ces attaques auraient débuté dès avril 2009. Affaire à suivre.

par la rédaction, ZDNet France. Publié le 19 février 2010

Source :zdnet