Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Alertes Sécurité »

Microsoft investit 1 milliard de dollars de plus dans la R&D dont une partie dans la sécurité

Lors d’une conférence sur la sécurité publique, Kevin Turner, COO (Chief operating officer) de Microsoft, a annoncé que la société avait l’intention de doter son budget R&D d’un milliard de dollars supplémentaires, soit une augmentation de 12,3 % par rapport à 2008 pour atteindre 9,1 Md$ au total.

« Il s’agit d’une démarche audacieuse, peu appréciée par les analystes financiers et le marché [en période de récession économique] » a indiqué Kevin Turner avant de préciser que Microsoft « n’était pas dirigé par des analystes » et qu’il préférait préparer son avenir « sur le long terme ».

L’éditeurs se penche sur les problèmes liés à la cybercriminalité et aux catastrophes naturelles

Microsoft compte évidemment investir cette somme dans des secteurs porteurs comme le cloud ou le SaaS, mais pas seulement. Kevin Turner s’adressait cette fois à un parterre de policiers, de pompiers et autres responsables de la sécurité publique à qui il a promis que Microsoft se penchait sérieusement sur les problèmes de cybercriminalité et de catastrophes naturelles.

Selon lui, la mauvaise santé de l’économie mondiale est liée à toutes sortes de criminalités, y compris sur Internet.

Microsoft compte développer une architecture de sécurité, basée sur des outils de collaboration comme Sharepoint et Groove, ainsi que sur Virtual Earth ou encore Unified Communications, qu’il proposera à toutes les organisations s’occupant de la sécurité publique.

L’éditeur de Redmond compte également mettre à la disposition d’Interpol, l’organisation internationale de police criminelle (regroupant 187 pays), sa technologie Cofee (Computer online forensic evidence extractor), une clé USB préchargée avec des logiciels permettant aux services de police de récupérer des données stockées sur des ordinateurs (tels qu’un historique de navigation) dans le cadre d’enquêtes.

Cet investissement est également une manière pour Microsoft de compenser les 5 000 suppressions de postes prévues en 2009. Le développement de sa R&D va en effet permettre à l’éditeur de créer 3 000 emplois.

Edition du 17/04/2009 - par Miléna Nemec-Poncik avec IDG News Service