Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Microsoft attaque la gestion de la vie privée de Chrome

Sécurité - Quand les parts d’Internet Explorer s’effondrent, celles de Chrome grimpent. De quoi agacer Microsoft qui nous met en garde contre le navigateur de Google. A raison ?

l y a de nouveau de l’eau dans la gaz entre Microsoft et Google. Dans une vidéo, Pete LePage, chef de produit pour Internet Explorer, s’en prend à la confidentialité des données envoyées à travers Google Chrome. Il l’attaque sur deux fronts : la barre d’adresse et l’absence de mode de navigation privée.

La séparation des barres, gage de respect de la vie privée

Pour Microsoft, Google viole la vie privée de ses utilisateurs en envoyant chaque lettre entrée dans la barre d’adresse (fusionnée à la barre de recherche) au moteur de recherche. Ce dont se garderait Internet Explorer 8. Cet envoi sert à la fonction « Suggest » de ces moteurs de recherche, qui déroule une liste des mots-clés les plus utilisés.

Comme le pointe Ars Technica, les deux navigateurs envoient des informations anonymes dans la barre de recherche. Et ce, peu importe le service concerné. Ainsi, IE8 envoie donc les lettres tapées à Google quand celui-ci est configuré comme moteur par défaut. Google et Bing ont donc le même fonctionnement. Un détail que Pete LePage a oublié de préciser.

Pourtant, le responsable de Redmond a raison sur un point : la séparation des barres d’adresse et de recherche d’IE8 évite que les adresses tapées soient envoyées au moteur de recherche.

Pas de navigation privée dans Chrome

Autre grief envers Chrome, l’absence de mode de navigation privée. Après avoir présenté le mode « InPrivate » d’IE8, Pete LePage conclut sur l’avance de Microsoft en la matière, sans préciser la solution proposée par son concurrent.

C’est donc oublier le mode « Incognito » de Google Chrome, qui désactive l’envoi d’informations à Google et le stockage des cookies sur l’ordinateur. Un équivalent sûr à la solution de Microsoft.

Un ramdam pour rien ?

Google n’a pas officiellement réagi à l’attaque. Mais la page Confidentialité du site de Google Chrome aborde déjà toutes ces questions, avec moins d’alarmisme. Selon la firme, les informations envoyées au moteur de recherche pour activer la fonction « Suggest » sont parfaitement anonymes.

Par ailleurs, seule l’adresse IP et quelques cookies sont communiqués. Et de rappeler que l’envoi des cookies est facilement désactivable dans le navigateur.

En perte de vitesse sur ce marché, surtout depuis l’arrivée du ballot screen, Microsoft réplique à sa manière, en surfant sur les craintes liés aux données personnelles, seul point où Chrome peut être mis en défaut. Mais en attendant IE9, Microsoft n’a visiblement pas d’autres arguments à mettre en avant.

par Guénaël Pépin, ZDNet France. Publié le 1 avril 2010

Source :ZDNet