Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Alertes Sécurité »

100 attaques par seconde bloquées

L´année 2009, une année chaude pour les cyber pirates. Les USA leaders du top 10 des activités malveillantes. La France au 13e rang.

Symantec, éditeur de logiciels de sécurité informatique, a annoncé la publication de la 15ème édition du rapport ISTR, L’Internet Threat and Security Report. En 2009, les outils de l’éditeur de Norton a bloqué en moyenne 100 attaques potentielles par seconde. La France se classe au 13ème rang des pays les plus concernés par les activités malveillantes, les Etats Unis restent numéro 1. Ce rapport met en évidence les principales tendances en matière de cybercriminalité du 1er janvier au 31 décembre 2009. Pour cette année marquée par deux cyber-attaques importantes, Conficker lors des premiers mois et Hydraq en toute fin d’année. Ce rapport fait apparaître une augmentation constante du nombre des cyber-attaques qui sont en outre de plus en plus sophistiquées.

Le rapport de cette année a mis en lumière les tendances suivantes :
Le nombre de menaces visant les entreprises a augmenté*. En raison du profit monétaire qu’ils peuvent tirer en compromettant la propriété intellectuelle (PI) d’une entreprise, les cybercriminels se sont tournés vers les sociétés. Le rapport révèle que les pirates exploitent l’abondance d’informations personnelles ouvertement disponibles sur les sites de réseaux sociaux pour produire des attaques spécifiques sur des individus clés au sein des entreprises visées. Hydraq a fortement mobilisé l’attention au début de l’année 2010, mais il ne s’agissait en fait que de la dernière d’une longue série d’attaques ciblées de ce genre, parmi lesquelles Shadow Network en 2009 et Ghosnet en 2008.

Des « kits » d’attaque qui facilitent plus que jamais la tâche des pirates. Des « kits » d’attaque cybercriminelle ont permis à de nouveaux pirates, même amateurs, d’infiltrer facilement des ordinateurs et de dérober des informations. L’un de ces outils, baptisé Zeus (Zbot) et que l’on peut se procurer pour seulement 700 dollars, automatise le processus de création de logiciels malveillants personnalisés capables de voler des données personnelles. À l’aide de kits comme Zeus, les pirates ont littéralement créé des millions de nouvelles variantes de programmes malveillants pour éviter d’être détectés par les logiciels de sécurité.

Le nombre d’attaques en ligne ne cesse d’augmenter. Les pirates informatiques d’aujourd’hui utilisent des techniques de manipulation psychologique pour rediriger les utilisateurs vers des sites Internet malveillants. Ces sites s’attaquent ensuite au navigateur Web de la victime, ainsi qu’aux plug-ins vulnérables tels que ceux utilisés habituellement pour lire des vidéos ou des fichiers de données. L’année 2009 a été marquée par une augmentation spectaculaire du nombre d’attaques en ligne touchant les lecteurs de PDF ; elles ont représenté 49 % des attaques en ligne constatées, soit une progression considérable par rapport aux 11 % rapportés en 2008.

Les activités malveillantes s’implantent dans les pays émergents. Ce rapport montre clairement que les activités malveillantes s’installent à présent dans des pays déployant une infrastructure haut débit, tels que le Brésil, l’Inde, la Pologne, le Vietnam et la Russie. En 2009, ils ont progressé dans le classement des pays à la fois source et cible des activités malveillantes provoquées par des cybercriminels. Les conclusions du rapport laissent entendre que les mesures gouvernementales sévères des pays plus matures en termes d’infrastructure Internet ont conduit les cybercriminels à lancer leurs attaques depuis des pays en développement, où le risque de poursuites est moindre.

# Liens connexes

Telecharger le rapport (PDF)

Publié le 20-04-2010 à 11:53:44 dans le thème Réseau - Sécurité

Pays : International - Auteur : Damien Bancal

Source : zataz