Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Facebook utilisé par des arnaqueurs

Publié le 15-07-2010 à 17:58:07 dans le thème Réseau - Sécurité
Pays : France - Auteur : La rédaction

Depuis quelques jours, une nouvelle arnaque exploite les identités Facebook pour pièger des PME et PMI Françaises.

Avez-vous reçu un courriel de Françis, Claudine, Laurent, Michel, ... ? Vous ont-ils proposé de travailler avec eux ? Voici le message que diffuse ces faux entrepreneurs : "Bonjour MR ou Mme Je suis Mr FRANCIS BEDIE Je suis intéressé par vos produits et voulions passer une commande. Mais j’aimerais savoir si je peux faire des achats en ligne ou par mail , c’est pour approvisionnement de ma boutique. Pour le règlement nous procédons par CARTES BANCAIRES Dans l’attente d’une suite favorable pour une éventuelle commande de notre part, Veuillez agréer l’expression de nos salutations les plus distinguées. Cordialement. Le Directeur/Mr FRANCIS BEDIE"

Bien évidement, Francis, Claudine, Laurent, Michel, ... n’existent pas. Derrière cette proposition commerciale, M. X, un membre d’un groupe d’arnaqueurs très connu à Abidjan (Côte d’Ivoire). Tellement connus que les membres de cette bande se croisent, le soir, dans les cafés branchés de la capitale économique de la Côte d’Ivoire.

La bande exploite, en ce moment, un compte Yahoo (francis_bedie@yahoo.fr) et une boite postale (03 BP 2001 Abidjan 03). A noter que les paiements sont effectués via des cartes bancaires piratées et qu’il est fortement déconseillé d’envoyer le moindre produit sous peine de ne plus les revoir. Pour finir, un numéro de téléphone est proposé par les arnaqueurs (00225 67 02 02 75). A noter qu’ils exploitent des identités réelles trouvées sur Facebook.

Pendant ce temps, à Strasbourg, le tribunal de la capitale alsacienne jugeait un avocat d’origine Sénégalaise soupçonné d’avoir pris part dans une arnaque baptisée "Wash-wash". La méthode est simple. Faire croire à des gogos qu’un liquide magique permet de multiplier les billets de banque. Me Dabo, 43 ans, a réussi à soutirer à l’un de ses clients 200.000 euros en échange d’un produit magique. "Je suis Africain, a souligné l’avocat, Au début je n’étais pas convaincu, nous avons fait des incantations, on était pris dans un tourbillon." Le tribunal le poursuit pour "escroquerie" et "tentative d’escroquerie". Pas sûre que les incantations lui permettent d’échapper à de la prison avec sursis et une forte amende.

Pour en savoir plus sur ce type de "magie", lisez nos reportages sur ce sujet.

Source : zataz.com