Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Panique sur le Web : vers une pénurie d’adresses IP d’ici douze mois

Les adresses IP de type IPv4 seront complètement épuisées dans le monde, dès la première moitié de 2011. Cette situation force donc le passage vers le protocole IPv6, ce qui risque de générer quelques grognements.

Les 4,3 milliards d’adresses IP (« Internet Protocol ») autorisées par le protocole IPv4, codant les adresses en 32 bits et conçu il y a une trentaine d’années, seront bientôt toutes utilisées. À une époque dans laquelle l’usage d’appareils connectés à Internet n’était pas aussi répandu qu’aujourd’hui chez le grand public, il était difficile d’imaginer l’épuisement de ces adresses.

À ce jour, il ne resterait que 230 millions d’adresses IPv4, un chiffre qui diminuera rapidement étant donné la grande popularité des appareils mobiles. Les chercheurs estiment qu’il n’y aura plus une seule adresse IP de type IPv4 d’ici une douzaine de mois (compteur non officiel).

Toutefois, l’arrivée du protocole IPv6, codant plutôt les adresses IP en 128 bits, évitera de sombrer dans un trou noir. Ce protocole est en mesure de générer un nombre quasi infini d’adresses IP, soit plus de 667 millions de milliards.

Théoriquement, le passage d’un protocole à l’autre peut s’effectuer sans causer trop de problèmes à l’usager, bien que les adresses relatives à chacun des protocoles ne soient pas compatibles entre elles.

Plusieurs solutions existent pour faciliter la communication entre les adresses IPv4 et IPv6. Par exemple, la création de tunnels, de passerelles, un NAT à large échelle, le partage d’adresse IPv4 entre différents usagers, etc.

Il serait faux de croire que les fournisseurs d’accès Internet (FAI) et les entreprises sont préparés à affronter la situation, le coût relatif à la transition étant exorbitant et bien supérieur à sa rentabilité. D’autres entreprises ont vu le problème venir : les systèmes d’exploitation Windows et Mac (et l’iPhone, par exemple) intègrent déjà le support du protocole IPv6.

BRANCHEZ-VOUS ! attend d’ailleurs les réponses de Vidéotron et de Bell pour vérifier s’ils sont préparés à affronter la situation. En France, seul le FAI Free offre des adresses IP de type IPv6 au grand public depuis la fin de 2007.

par Aude Boivin Filion lundi 2 août 2010 à 14H43

Source : Techno.Branchez-vous