Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Crash aérien - la faute à un logiciel de piratage ?

Publié le 20-08-2010 à 14:46:41 dans le thème Hacking
Pays : Espagne - Auteur : La rédaction

Le vol JK 5022 se serait écrasé en raison de la présence d´un cheval de Troie dans l´ordinateur central de la compagnie aérienne.

L’ordinateur central de la compagnie aérienne Spanair, qui devait enregistré les informations techniques du vol JK 5022, était contaminé par des logiciels malveillants lors du crash de l’avion, le 20 août 2008. Voilà l’une des constatations d’un rapport relaté par El Pais.

L’ordinateur, situé au siège de la compagnie aérienne à Palma de Mallorca, aurait du emettre un signal d’alarme sur ses moniteurs lorsque trois problèmes techniques similaires ont été détectés par les sondes de l’appareil. L’avion qui s’est écrasé à Barajas, il y a deux ans, 154 morts sur ses 172 occupants, a accumulé trois incidents, qui n’ont pas été enregistrés par l’ordinateur de Spanair.

Voilà la terrible constatation lue dans le rapport de 12.000 pages (46 volumes) diffusés ces dernières heures. Un audit interne, daté du jour de l’accident, indique que le serveur été contaminé par un cheval de Troie, un logiciel espion qui permet, entre autres à un pirate, de surveiller la machine qu’il a ainsi pénétré.

La juge d’instruction Juan David Perez, en charge de cet accident aérien, vient de réclamer les logs de connexion appartenant à la machine infectée, avant et après le crash.

Voilà qui n’est pas rassurant, surtout qu’il semble que l’informatique de certains aéroports et compagnies aeriennes ne soit pas d’une exemplarité absolue en ce qui concerne la sécurité numériques de leurs services.

Source : zataz.com