Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Google corrige un bug d’envois multiples sur Gmail

Edition du 27/08/2010 - par Guillaume Garnier avec IDG NS

Le bug de Gmail avait transformé certains utilisateurs en spammeurs malgré eux, envoyant plusieurs fois le même message aux destinataires.

Corrigé jeudi, le bug de Gmail provoquait l’envoi multiple des mêmes mails, au grand dam des expéditeurs, mais aussi des destinataires. C’est il y a seulement quelques jours que les premiers symptômes du bug se sont déclarés, mais simplement mardi que les utilisateurs mécontents ont commencé à envahir le forum officiel d’aide de Gmail. Ils affirmaient que certains messages étaient envoyés de manière répétitive à quelques correspondants, et parfois même sur une période s’étalant sur plusieurs jours.

Le problème a donc été résolu dans la nuit de jeudi, et selon Google, il ne devrait désormais plus y avoir de cas de duplication des messages. La firme de Mountain View n’a néanmoins pas précisé combien de personnes avaient été touchées par ce bug, disant seulement que « moins de 2,5% des utilisateurs de Gmail » avaient subi un tel désagrément. Une porte-parole de l’entreprise affirme par ailleurs que « des centaines de millions » d’internautes se servent de Gmail. En faisant un bref calcul, ceux qui auraient été victimes de ce problème pourraient alors se compter par millions, sans compter les destinataires.

Un bug socialement pénalisant

La section « composer et envoyer des messages » de la version anglaise du forum d’aide de Gmail avait été complètement saturée par des centaines de plaintes d’utilisateurs qui s’était retrouvés dans des situations désagréables vis à vis de potentiels employeurs, de clients, de dirigeants, partenaires et connaissances. Certains spammeurs malgré eux expliquaient d’ailleurs qu’ils avaient été ajoutés en liste noire, les empêchant d’accéder à certains noms de domaine et donc aux personnes y étant affiliées. Un officiel de Google s’est excusé sur le forum consacré à ce bug quant aux dommages qu’il a pu créer pour les utilisateurs touchés. Malgré cela, aucune explication technique de ce qui avait bien pu se produire n’a été donnée.

Source : lemondeinformatique