Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

Juniper en passe d’acquérir Trapeze Networks

Edition du 14/09/2010 - par Jacques Cheminat avec IDG NS

L’équipementier réseau devrait prochainement annoncer le rachat de Trapeze Networks, spécialiste du WiFi.

Selon plusieurs sources de l’industrie du WLAN, Juniper pourrait annoncer l’accord dans les deux prochaines semaines. L’équipementier organise une Journée des analystes jeudi 23 septembre et il réserve habituellement des annonces importantes lors de cet événement. Il n’a pas voulu faire de commentaires sur cette information, ni Belden qui détient Trapeze Networks.
Plusieurs sources anonymes de concurrents de Trapeze ont indiqué que Juniper les avait approchés avant de faire son choix. « Il y a 3 mois, Juniper a rencontré les différents fournisseurs pour évaluer leur taille, les technologies utilisées, les marchés adressés, etc » explique l’un d’eux et d’ajouter « nous avons trois sources différentes qui nous ont indiqué que la décision de rachat de Trapeze avait été prise ».

Une start-up prometteuse

Belden a acquis trapèze fermée en 2008 pour 133 millions de dollars pour ajouter à son portefeuille de produits les contrôleurs WLAN. Il a tenté de se positionner comme un fournisseur de connectivité filaire (ADSL, câble et fibre optique) et sans fil, mais plusieurs sources soulignent la faible capitalisation de cette acquisition.

Trapeze a été l’une des nombreuses start-up qui a développé le concept de « switch WLAN », donnant aux points d’accès léger WiFi, via un contrôleur central une sécurisation du réseau. Les clients peuvent ainsi se déplacer de manière transparente. Il disposait d’une part de marché de 2,2% en 2009, selon le groupe Dell’Oro, derrière Cisco, Aruba, Motorola, HP, Meru et Alcatel-Lucent.

Au moment de l’acquisition par Belden, Trapeze avait généré 56 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2007 et avait recruté 4 000 clients. Ses produits ont également été vendus en vertu d’accords OEM auprès de 3Com, Enterasys, et Nortel.

Source :lemondeinformatique.fr