Intrapole
VOUS  TES ICI : Accueil » Intrapole » Actualité »

PayPal bloque le financement de Wikileaks et écope d’une cyber-attaque

par La rédaction, ZDNet France. Publié le 6 décembre 2010

Sécurité - Après avoir annoncé le blocage du compte de Wikileaks, PayPal a subi une attaque informatique. C’est le blog officiel de PayPal, où avait été publiée la décision de la firme, qui a été visé et rendu inaccessible pendant 8 heures.

Les services hébergeant le site Wikileaks ne sont pas les seuls à faire l’objet d’attaques informatiques de type déni de service distribué. Le blog officiel de la société de paiement sur Internet, PayPal, a lui aussi été visé par une attaque dimanche 5 décembre.

En cause, vraisemblablement, la publication sur son blog par PayPal d’un message relatif à sa décision de fermer le compte utilisé par Wikileaks pour collecter des dons. Motif invoqué par la firme américaine : une violation de sa politique d’utilisation.

Les politiques s’attaquent aux finances du site ?

Wikileaks est considéré par PayPal comme ayant enfreint sa politique, qui stipule que le service de paiement "ne peut être utilisé pour toutes activités qui encouragent, promeuvent, facilitent ou indiquent à d’autres de s’engager dans des activités illégales."

PayPal a donc statué (avant même la justice, mais après Eric Besson) sur la légalité de Wikileaks, et rejoint ainsi Amazon, everyDNS.net et Tableau Software qui l’ont déjà boycotté. En représailles, la filiale d’eBay a vu son blog visé par une attaque en DDoS rapporte ZDNet Australie.

En conséquence, le blog officiel de l’entreprise est resté indisponible pendant un peu plus de huit heures (et 75 interruptions de service) a reconnu PayPal. Quant à Wikileaks, toujours difficilement accessible (hormis sur une IP gérée par OVH), il a rayé PayPal de la liste des moyens permettant de lui adresser des dons.

En octobre, rappelle The Guardian, c’est le service de paiement anglais Moneybookers qui avait coupé les ponts avec Wikileaks suite à la publication de documents relatifs à la guerre en Afghanistan, à laquelle participe le Royaume-Uni.

Source : zdnet.fr